L'histoire d'un mec qui ne savait pas quoi faire

Guilomelebonga est un blog où je souhaite réunir plein d'idée pour essayé d'avancer: Écologie, économie pour les petits budgets pour la France d'en bas, des poèmes, et on verra quelles idées folles me passeront par la tête...

04 octobre 2009

N'en faite pas des tonnes !

Hello my friends ! (si si je met un "s" parce que vous êtes au moins 5000...5 à me lire)

Comment allez vous? Moi ? Oh ça va merci ( à par un contrôle de papier en voiture et bien entendu j'avais laissé mes papiers au chaud à la maison c'est tellement plus pratique !...) bref.

Nous ne sommes pas là pour parler comment dit on ... chiffons !

Après mon article sur les couches et les lingettes lavables, ma bien aimée m'a conseillé de rechercher combien de déchets rejette un enfant de moins de 3 ans.

Et oui je l'ai fais et je vais vous donner ma source >>> la source (sans eau mais pas asséchée)

Donc voila le constat (pas à l'amiable) fait par Alexis Monjauze en 2003, je ne vais pas m'embêter à recopier ou bien changer le texte écrit, je vais tout simplement copier coller ici en ajoutant des commentaire qui seront précédé par une "#" : (# voici un exemple) pour ne pas que l'on confonde l'auteur du texte avec moi . ATTENTION C'EST PARTIIIIIIIIIIIIIIIII :

Un chapitre croustillant du déchet dans la puériculture concerne les couches. Jusqu’à l’âge de la propreté, situé en moyenne à 30 mois (2 ans et demi), le bébé sera changé 5 fois par jour pendant 912 jours… Chaque enfant est donc changé 4500 fois depuis sa naissance jusqu’à la     propreté.
Dans la société de sur-consommation actuelle, on utilise les couches jetables dont certaines sont suspectées d’être toxiques (présence de TBT). En jetant 4500 fois la couche de bébé, nous générons tout de même 1200 kilos de déchets… Nous qui sommes des adultes, nous produisons déjà 400 kilos par an. Le bébé, rien qu’avec ses couches jetables, produit 500 kilos d’ordures par     an!
   
Nous avons recherché d’autres solutions. Les enseignes dites « spécialistes » nous ont répondu     qu’il n’existe rien que d’autre que les couches jetables à part les langes de nos mères et grands-mères. Ces « spécialistes » sont #NaSalys, #Bléblé 9, #rAubert, #vAutour de Bébé, #New baby-foot.     (# Parce que j'aime faire de la pub gratuite) (# aussi nous avons trouvé lors de nos recherche des couches lavables moyenne qualité à vAutour de bébé)
   
Sur Internet, nous avons découvert l’existence de couches lavables nouvelle génération, elles     existent depuis 4 ou 5 ans. Elles se présentent comme les couches jetables (avec les « petits élastiques là », les velcros ou les pressions ici et tout et tout…). Elles sont fabriquées essentiellement en Autriche, en Grande Bretagne et en Allemagne. Les états-uniens aussi en proposent quelques unes. Sur une quinzaine de marques, une     seule est française et apparemment encore jeune au vu de son maigre catalogue…
   
Intrigués, nous avons commandé un lot pour fait l’essai … Et bien ça marche fort bien. C’est simple d’usage, ça se lave facilement à la main ou à la machine. La plupart des couches lavables sont faites avec des matières naturelles (100% coton ou laine bio) parfois complétées de polyester ou de polaire. Bref…    
Nous en sommes satisfaits :
- c’est bon pour l’enfant (hypo allergique pour     la peau et ça ne contient pas de plastiques)
- ça produit ZERO DECHETS puisque les couches se lavent et que les popos du bébé partent dans les toilettes,
- et en plus ça permet des économies conséquentes par rapport aux couches jetables (de 100 à 600 euros dès le premier bébé, et on peut les ré-utiliser pour les deux enfants suivants) (# En 2003 le prix des couches lavables étaient bien supérieur qu'aujourd'hui en 2009)
   
PROJECTION NATIONALE… POUR VOIR
   
Il y a environ 650.00 naissance par an, donc la population française de moins de deux ans et demi est d’environ 2,5 x 650.000,     soit 1million 625.000 bébés. A raison de 500 kilos de couches jetées par bébé et par an, ça représente :
1.625.000 x 500 = 812.500.000 kilos ou encore 812.500 tonnes par an!!!
   
Dans une stratégie ZERO DECHETS, le chapitre Couches de Bébé permettrait d’éviter chaque année 812.500 tonnes de déchets !!! Soit, chaque année l’équivalent de 80 Tours Eiffel (10.000 tonnes) ou trois viaducs de Millau (290.000 tonnes)!
Si en plus on se souvient que le retraitement d’une tonne de déchets ordinaires est     facturée entre 15 et 50 euros… l’économie d’impôts est de 12 à 40 millions d’euros !
Alors à quand des mesures incitatives pour les couches hi-tech ? (# C'est très simple le jour qu'on aura des politique qui auront un cerveau et non pas une pseudo fierté "d'être supérieur"... hein à non c'est pas moi qui ai dit ça monsieur l'agent...)
   
Si les politiques prennent quelques mesures d’information et d’incitation, les bébés ZERO DECHETS     c’est possible dès aujourd’hui… … Et avec plus d’un million et demi de bébés… pardon : un million et demi de « clients », il y a certainement quelques emplois DURABLES à la clef.
   
Alexis MONJAUZE
Délégué CAP 21 Haute-Loire.

Dechets_img_left

Alors qu'est ce qu'on dit? Et bien on dit qu'on n'attend pas de nous montrer ce qu'il faut faire, lorsqu'il s'agit d'éco-logie-nomie surtout pour les moins fortuné d'entre nous...

C'est un gnome le bon gland a vous les studios
euh non c'est nul ça...
Alors c'était guilome le bonga ... bon ça ok ensuite qu'est ce que je pourrais dire de sympa...
et mangez des pruneaux ? (en tout cas ça déconstipe ) XD lol

Asta la vistouille !

Posté par deeweight à 19:32 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

    N'en faites pas des tonnes

    Un sujet O combien délicat sur le tri écologique, traité avec un humour corrosif, j'ai beaucoup aimé

    Posté par kakisteanne, 04 octobre 2009 à 19:45
  • Salut,

    Les couches lavables permettent effectivement de produire beaucoup moins de déchets. C'est en faisant ce genre de réflexion qu'on se rend compte de l'impact néfaste que l'on a sur la planète.

    Le problème pour les couches c'est que presque tout le monde est persuadé qu'il n'existe que des couches jetables, et les marques de couches ne se privent pas de le faire croire.

    En tout cas continues comme ça.

    Du Gabour

    Posté par Gabour, 06 octobre 2009 à 20:41
  • Héhé le bon Gabour merci j'espère bien avoir ton soutien pour la suite car plus les gens apprendrons qu'il existe des couches lavables, plus ils pourront peut être par leur dire, par leur propre décision de se mettre à la couche lavable évité des tonnes de déchets en plus.

    De bon Guilome pour de Bon Gabour à vous les studio!

    Posté par guilomelbonga, 06 octobre 2009 à 22:38

Poster un commentaire